LA VIOLENCE CONJUGALE DURANT L’ÈRE DU COVID-19

by | May 20, 2020 | Domestic Offences

La majorité des gens sont pris à rester à la maison. Toutes activités sont annulées. Ceux-ci sont quelqu’une des raisons pour laquelle le taux d’accusations criminelles en Ontario a diminué de plus de 60%. Cependant, avec les gens constamment chez eux, le taux d’accusation de violence conjugale a monté.

Que fait vous si, après une dispute avec votre conjoint ou partenaire, vous trouvez des agents de police à votre porte qui allèguent que vous avec agressé votre partenaire? La plupart des gens pensent qu’ils peuvent discuter avec les agents de police afin de s’en sortir. Ceci est faux. Vous devez comprendre que même dans notre situation d’urgence actuelle (COVID-19), les agents de police n’ont aucun pouvoir discrétionnaire dans les matières de violence conjugale et ils doivent porter des accusations s’ils ont les motifs raisonnables et probables de croire qu’il y avait un acte de violence conjugale.

Lorsque les agents de police arrivent à votre porte, ils vont vous détenir et vous séparer. Vous n’avez aucune idée quel type de preuve que la police on en leurs possessions. Vous n’avez aucune idée ce que votre partenaire a dit aux agents de police. À ce moment, il est très important de contacter un avocat. Il se peut que vous soyez innocent, mais ceci n’est pas une raison pour décider de parler avec les agents de police avant avoir discuté avec un avocat criminaliste.

Un appelle à un avocat criminaliste peut faire toute la différence.

Archives

FindLaw Network